Search
  • Jean-Denis Prieur

C'est ma toune!!!!!


Lorsque nous parlons de DJ, nous avons généralement au moins une de ces trois images (je vais les exagérer) en tête;

La première, Mononc' Gérard, l'éternel vieux garçon, avec son système de cinéma maison et ses lumières de Noël qui n'a pas décroché des années 80s.

La deuxième, le Gangsta snob DJ KoolFreshYo qui n'accepte aucune demande spéciale, à moins que tu ailles des ballons comme poitrine et;

La dernière, de plus en plus commune, le jeune prodige Prénom Ordinaire et Nom de Famille qui fesse qui joue dans des festivals en composant sa propre musique sans pour autant mixer, on peut les appeler les producteurs également!

Bon à 20 ans, lorsqu'on m'a dit pour la première fois que j'étais LE DJ, j'ai tenté de "fitter" du mieux que je pouvais dans la deuxième image, la plus commune et la plus safe... Désastre total, on m'a traité de snob, de tête enflée, etc... Résultats, je n'ai jamais eu plus qu'une seule gig du même client et ceux que j'ai gardé ne savaient pas trop qui j'étais, le fait d'être indécis sur le nom de DJ n'aidait également pas ... Dégager une image qu'on n'aime pas et de changer de nom tous les 6 mois ... pas fort fort!

La claque dans face a été plus dure encore la seule fois dans ma vie où j'ai réussi à prendre place dans un club! Hey, ma page Facebook n'avait que 200 j'aime et je devais avoir au moins 4 ans de plus que les promoteurs ... Belle expérience, payée seulement par tête que tu amènes ... 80$ wouhou! Grosse paye pour avoir fait tripper 500 personnes mais pas winner à 25 ans quand tes chums passent leurs soirées au travail ou bien à s'occuper de leurs enfants. Une chance que j'avais une chum qui fêtait sa fête ce soir-là, j'ai pu payer mon taxi jusqu'à chez moi au moins ... Ce monde-là n'était visiblement, déjà, plus pour moi et j'ai vite réalisé que si je voulais gagner ma vie comme DJ, il faudrait que je me respecte un peu plus.

Bon, quand tu es trop geek pour être gangsta, trop jeune pour être hasbeen ou bien pas assez formé pour être producteur, trouver sa place comme "peseux de piton" n'est pas facile, surtout quand ton entourage ne te suit pas et n'est pas en mesure de te dire si tu as fait une belle job ou pas!

Jusqu'à ce que je mixe régulièrement tous les jeudis soirs au bar à côté de chez nous! Et lorsque je dis à côté, c'est 5 minutes à pied! Là-bas, j'ai réellement appris à me créer une identité propre car jamais, auparavant, je n'avais eu le temps d'être moi-même en mixant.

Hein?!?

Bah oui, mixer en événementiel c'est un peu comme passer un entrevue pour une job de rêve après avoir courut un marathon pour installé et penser à se garder de l'énergie au démontage, tout ça en étant sur le party sans aucune, ou presque aucune, goutte d'alcool et derrière les haut-parleurs. Mettons que le premier contact ne me présente que très rarement sous mon vrai jour de ti-gars qui parle beaucoup et affectueux.

2015-2016 marque le moment où je pouvais passer jusqu'à 5 soirs/semaine derrière une platine grâce au bar, les corpos, les bookings dans des bars du Plateaux et les 5@7, pas le temps de se créer un personnage cette fois, c'est du 100% Jay-Dee!!!! Je rencontrais du monde plus régulièrement sur les événements qui devenaient des connaissances, vous savez, le stade où on commence à vraiment connaître le monde. Un rythme de vie de travail 9@5 et DJ après s'imposa et puis après le 9@5 disparut et vous connaissez la suite!

Pour vraiment me retrouver dans ma passion, il n'a fallu que la vivre tout simplement! C'est là que j'ai compris que si l'on veut vraiment vivre de notre passion, il faut qu'elle devienne votre vie également, que vous vous transformez au travers d'elle! Se cacher derrière un stéréotype ne fera pas de nous un artiste à par entière, cela ne fera de nous qu'une pâle copie de quelqu'un d'autre... un autre clown avec un nez rouge bref!

Depuis ce temps, j'ai développé ma technique de mixe, éliminé tous les posts Facebook du type "yo check it out" et j'ai ajouté de l'humour dans mes interventions. Côté musicale, tout a changé car même la musique n'est plus la même, la rendant plus fluide et plus ... tannante? Je m'amuse maintenant à narguer le monde, à les agacer pour introduire une chanson sans le faire et attaquer pour créer un punch. Je raconte maintenant une histoire à travers la musique. Maintenant, quand je mixe une soirée et qu'à la fin de celle-ci, après 4-5 heures et plus d'une centaine d'enchaînement, je peux vous dire que votre party, c'est MA toune!

#Favoritesong #DJ #JayDee #411 #Musique #EDM #Humoriste #MC

48 views

BOOKING

Téléphone: 514-941-4761

Courriel: info@jay-dee.ca

Région de Montréal, Laval, Lanaudière et Laurentides

Pour nous contacter